Fait troublant n° 3

2 jeunes sur 5 sont victimes de cyberintimidation ou de harcèlement en ligne et plus de 60 % en sont témoins.

De plus, lors d’une récente recherche menée par le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) d’Ottawa, 40 % des adolescentes ayant participé ont affirmé avoir été victimes d’une cyberagression à caractère sexuel. De même, selon des données publiées en 2016 par le Centre antifraudes du Canada, les sextorsions chez les jeunes connaissent une progression fulgurante : 4 plaintes en 2012, 27 plaintes en 2013 et 195 plaintes en 2014.

Le Y des femmes a développé plusieurs programmes et outils à ce sujet :

Relations NETtes  |  Formations sur la cyberviolence  |  À l’action  |  24h textos

Données tirées de l’étude Les expériences de la cyberintimidation des jeunes Canadiens, étude menée en 2015 par Joyce LI (MSc.) et Wendy CRAIG (PhD) de l’université Queen’s. La recherche du CALACS, Cyberagression à caractère sexuel : aider la collectivité à intervenir a été coordonnée par Josée Laramée en 2015.

Poursuivre mes achats